Results 1 - 15 of 18

Results

La famille Ben Yahia travaille dans ce secteur depuis beaucoup de génération. La passementerie est un métier très ancien qui caractérise l’artisanat marocain et qui ne demande plus d’utilisation d’outils particuliers. La typologie d’objet et leur fonction a changé avec le temps, comme la matière première qui auparavant de la soie, par contre à présent on utilise la sabra (fibre artificielle). Mohsine Ben Yahia travaille depuis 1982 et il a appris le métier de son père. Dans son atelier à présent il collabore avec son frèreet il a surtout une clientèle étrangère.Il a participé à des expositions et des salons nationaux et internationaux.

Coopérative des tisseuses de tapis de Marrakech El Wifaq est une coopérative spécialisée dans le tissage,crée depuis 1966 ,participe à l opération de la formation par apprentissage promu par le Ministère de l’artisanat. Il a participé à plusieurs expositions et salons professionnels nationaux et internationaux.

Hassan El Jalloui a été initié au métier à l’âge de 11 ans et à présent il compte une expérience d’environ 40 ans. Il a travaille dans le secteur de la soufflerie – l’un des métiers traditionnels plus anciens de l’artisanat marocain - avec deux maallem. Il participe à des foires et salons régionales et nationales. Son Maitre a gagné le prix de meilleur artisan en 1968 et 1973. Il a une clientèle surtout étrangère.

Boujamaa Ait Benaadi est un artisan spécialisé dans la fabrication d’instruments musicaux, qui compte une expérience de 40 ans.Il a appris ce métier depuis l’enfance par apprentissage chez les meilleurs maitres artisans de Marrakech. Il a participé à plusieurs expositions et salons professionnels nationaux . Son travail et ses habilités sont appréciés par leur finesse et variété par des clients marocains et étrangers. Dans son atelier à présent il collabore avec un autre maitre et son fils. Il est engagé dans le programme de formation professionnelle par apprentissage promu par le Ministère de l’artisanat.

La famille Ghouat travaille dans le secteur de la menuiserie depuis cinq générations. Ils transmettent le métier de père en fils et ils sont aussi engagés dans le programme de formation par apprentissage promu par le Ministère de l’artisanat au CFQMAM. A présent dans les deux ateliers gérés par Ahmed travaillent trois de ses fils et plusieurs apprentis Coté achèvement et travaux exécuté Ahmed Ghouat a participé à la restauration de monuments historique tels que la Medersa Ben Youssef et le Musée de Marrakech et il a contribué à l’ameublement de la Mosquée Hassan II de Casablanca.

Hicham Labbani est un artisan spécialisé dans la réalisation depuis 25 ans. Il travaille avec son père et son oncle.Il a appris le métier de son père depuis l’enfance par apprentissage .Il a participé à plusieurs expositions et salons professionnels nationaux.

Mohamed Essaouissi est un artisan spécialisé dans la gravure sur métaux, qui compte une expérience de plus de 40 ans. Il a appris ce métier depuis l’enfance par apprentissage chez 4 parmi les meilleurs maitres artisans de Marrakech. Au début il travaillait chez un bijoutier juif et après il s’est spécialisé dans le travail du cuivre et du maychor. Il a 5 diplômes de mérite. Il a participé à plusieurs expositions et salons professionnels nationaux et internationaux (Londres, Manchester, Liège, Paris, Bruxelles…). Il a reçu des commandes pendant pour l'ameublement du Palais du Prince Philippe, Prince saoudite Sulaiman, du Palais Royale de Casablanca et de la Grande Mosquée Hassan II. 

La Coopérative artisanale El Badia des zelligeurs de Marrakech spécialisée dans le zellige et crée en 1978, participe au programme de formation par apprentissage promu par le Ministère de l’artisanat. Les maitres artisans sont connus pour leur savoir faire et ils ont participé à plusieurs grands projets tels que l’aménagement de la Mosquée Koutoubia de Marrakech et la décoration du complexe touristique Ali ben Falah. En 1986 la coopérative a gagné le prime de meilleur artisan du zellige au niveau national. La coopérative et ses membres ont participé à plusieurs expositions et salons professionnels nationaux.

Mohamed Belkhou est un artisan spécialisé dans le feutre , qui compte une expérience de 36 ans . Il a appris ce métier depuis l’enfance par apprentissage chez les meilleurs maitres artisans de Marrakech. Il a participé à plusieurs expositions et salons professionnels nationaux. Son travail et ses habilités sont appréciés par leur finesse et variété par des clients marocains et étrangers. Dans son atelier à présent il collabore avec un autre maitre . Il est engagé dans le programme de formation professionnelle par apprentissage promu par le Ministère de l’artisanat dans le CFQMAM (Centre de Formation et Qualification des Métiers de l’Artisanat de Marrakech). Le feutre représente une branche traditionnel de l’artisanat marocaine. Auparavant il était utilisé pour la production des chapeaux traditionnels (chachya), tapis de prière et selles de cheval.

Dans la famille Zouak tous travaillent dans le secteur. Brahim a appris de son père et il a transmis le métier à ses fils. Sa fille et son fils plus jeun travaillent actuellement avec lui. Il a participé à plusieurs expositions et salons professionnels nationaux et internationaux (Arabie Saoudite, Portugal, Algérie, Lybie…). Son travail et ses habilités sont appréciés par leur finesse. Il a été parmi les meilleurs artisans sélectionnés avec son père pour la décoration de la Mosquée Hassan II de Casablanca. Il a gagné le prime de meilleure artisans du secteur dans différentes villes en 1992-1993-1994-2008 Dans son atelier à présent il collabore avec trois autres artisans (y compris sa fille et son fils) et trois apprentis. Il travaille dans plusieurs chantiers et pour certains œuvres de grande taille il utilise et il loue des machines.

La coopérative travaille à Marrakech depuis plus de 40 ans. Elle ressemble les meilleurs maitres tisserands de la ville et elle compte environ 70 membres engagés dans le programme de formation par apprentissage. La coopérative a participé à des salons et des foires nationales. Deux membres travaillent au CFQMAM (Centre de Formation et Qualification des Métiers de l’Artisanat de Marrakech). Les membres travaillent à domicile ou dans leur propre atelier, par contre la vente est centralisée au sein de l’Ensemble artisanal de Marrakech et dans un deuxième magasin à la Medina au Souk Essatailia. La confection des sacs et la couture en générale est sous-traitée.

ABDELMALEK BOUTEYINE est un grand maitre un artisan, il a appris ce métier dèsson jeune âge chez plusieurscélèbres maitres artisans de Meknès, ce qui lui a donné une vaste expérience dans ce secteur: la Menuiserie d’art. Coté achèvement et travaux exécutés, il a laissétrace de savoir-faire dans des grandes œuvres nationales et internationales, tellesque la mosquée HassanII de Casablanca, la grande mosquée Mohamed VI de Meknès, la mosquée et zawya de BouabidCharki. Il participe régulièrement aux foires et expositions régionales et nationales et internationales. La valeur de ses productions est reconnue, puisqu’il a pris des grands prix plusieurs fois aux importantes compétitions nationales, ainsi que les maitres artisans qui collaborent avec lui, d’autre part ses maitres artisans sont sélectionnés souvent des meilleurs artisans de l’année ( Amhar Sanie ). Il transmet son savoir–faire à la génération future via à la participation à l’opération de formation par apprentissage lancé par le Ministère de l’Artisanat depuis 2001. Dans son atelier à présent il collabore avec 5 maitres artisans et 3 artisans.

BELAIZI MOHMED :est un grand maitre artisan ( Tisserand) ,il a appris ce métier dés son jeune âge, depuis 1945. Son parcours professionnel l’a vu apprendre son métier et son art chez plusieurs célèbres maitres artisans de Meknès ce qui lui a donné une vaste expérience dans le secteur du Tissage Traditionnel ( Deraza ). Sa participation est régulière aux Foires et Exposés Régionales Nationales.

La coopérative noujoum Sab3 est composée de femmes dévouées à la promotion de la broderie et couture traditionnelle âgées entre 18 et 40 ans. Les 7 femmes membres de la coopérativeexercent le métier de broderie et couture dès leur jeune âge. Elles ont appris le métier de leurs mères ou d’autres membres de leur familles qui faisaient déjà des articles soit pour la vente, les cadeaux ou pour l’usage domestique. Cette coopérative, sise à Nzalatbni Ammar Moulay Driss Zerhoun, a été récemment créée par l’encadrement de la direction régionale de l’artisanat de Meknès. Elle vise la promotion du technique de la broderie et la création d’emploi pour les femmes dans le monde rural. 

Chaarir Lhbibest un grand maitre un artisan, il a appris ce métier dés son jeune âge. son parcoure de métier professionnel a reconnu une formation par des maitres artisans Allemands. Ce qui lui a donné une vaste expérience dans ce secteur , Sculpture sur bois Et multi fois sa trace idéale dans son participation régulière aux foires et expositions régionales et nationales .dernier foire internationale de bois, qui était tenue à la ville de Meknès à shrij Sani. La valeur de ses productions est reconnue, puisque ses fils ont pris des grands prix plusieurs fois aux importantes compétitions nationales, ainsi que il sont selectionnés souvent des meilleurs artisans ( Amhar Sanie ). Dans son atelier à présent il collabore avec 3 d’autres maitres artisans .

Catégories de recherche:

Click a term to initiate a search.

État

Secteur

Région

Centre territorial

Type d'objet

archives
des savoirs traditionnels
de la méditerranée

mediterranean
crafts
archive

X
Loading